Olivier est parti.....
Il était pour nous :
un ami, un compagnon, comme un frère, quelqu'un qui a tout donné,
un fou du vélo, un révolutionnaire, anarchiste, un adepte de vérité, de justice, de liberté,
un fondateur, un mentor, un instigateur, un enchanteur ou parfois tout le contraire, c'était aussi un grand caractériel....
 
Son chemin n'a pas été sans souffrances. A la fin, dormir ne suffisait plus. 
Il voulait partir dans une nouvelle vie...
Nous espérons nous y revoir et nous aimer encore.
Pour le voyage nous lui ferons un vélo.
 
La Vélorution
 
Nous invitons celles et ceux qui souhaitent se recueillir avec nous à nous rejoindre:
-Dimanche 25/11/18 pour une veillée à 18h30 à La Chapelle, 36 rue Danielle Casanova. Si vous souhaitez participer en envoyant des photos d'Olivier, en témoignant, en chantant, en faisant de la musique, merci de contacter bismuthcremeux[at]gmail.com (avant samedi 16h de préférence).
-Lundi 26/11/18 pour les obsèques. Rendez-vous à 13h à l'hôpital Purpan puis cortège à vélo jusqu'au crématorium de Cornebarieu (10km). Crémation à 14h15 puis retour à La Chapelle pour une dernière rencontre autour d'un verre. Cliquez ici pour l'itinéraire.
-Vendredi 30/11/18 masse critique à la mémoire d'Olivier. Départ à 19h de la place du Capitole.
 

Si vous voulez laisser ci-après un message à la mémoire d'Olivier, envoyez-le nous par mail à contact[at]velorution-toulouse.org


Olivier c'était un peu notre ange gardien. Notre mauvaise conscience qui nous rappelait sans cesse qu'on avait peut-être merdé sur un truc. Il nous mettait en questionnement et nous faisait alors progresser.

Merde, tu nous manque.

Emma

 


Courage à chacune et chacun, et force à Vélorution.
Olivier manque déjà aux amoureuses et amoureux du vélo et même au-delà. Il manquera durement au débat public toulousain.
Paul-Malo

 


L'AUTATE envoie ses condoléances chaleureuses à la Vélorution.
Olivier était au CA de notre association.
Sa voix va nous manquer.
Il était fort en gueule mais terriblement attachant.
bon courage,
Marie-Pierre

 


Il est toujours trop tard dans ce genre de circonstances, trop tard pour rattraper le temps, trop tard pour se dire si j'avais su etc. 
Bref pour avoir participé activement à la Vélorution au 6 rue Bénezet, à la Vélorution Universelle Toulousaine etc. pendant un court instant, 
je retiendrai seulement l'engagement d'un homme pour une cause, des causes, avec ses qualités et ses travers mais qui à mon sens n'a jamais trahi sa vision des choses. 
J'espère que sa voix trouvera écho dans le paysage toulousain et ailleurs car aujourd'hui la parole cycliste est orpheline d'un de ses plus farouche défenseur.
Tim
 

Olivier-le-chieur, Olivier-l'empêcheur-de-penser-en-rond (un comble pour lui !), Olivier-la-mauvaise-conscience, mais Olivier-l'ouvreur-d'imaginaires, l'attentif-à-l'autre, est parti hier pour aller foutre la merde et dispenser sa générosité auprès des militant•es disparu•es...

Une belle pensée pour lui et la Vélorution qui nous a bousculés, tant les cyclistes peuvent être parfois brutaux !

Pascal

 


Olivier, je me souviens

Je me souviens des yeux clairs-voyants

Je me souviens de le croiser beaucoup, souvent, partout, de révolte en rêve anarchiste

Puis je me souviens d'une journée au Hangar, d'une prise de parole, d'une explosion. La rencontre. Je me souviens de la réaction de l'assemblée, la stupeur, puis la colère. Je me souviens d'élever la voix pour défendre le droit d'écouter sa position. Je me souviens de sa venue vers moi à la suite de la réunion pour me remercier, et la surprise dans ses yeux quand il a réalisé que je n'étais pas d'accord avec lui, sans pour autant ne pas vouloir l'écouter. Je me souviens de notre débat sur la (non-)violence. Merci.

Je me souviens de la douceur et la bienveillance dans nos regards croisés depuis ce jour

Je me souviens avoir admiré son courage et son énergie, avoir détesté sa véhémence et son impatience parfois

Je n'ai pas envie d'être triste, j'ai envie de pédaler, encore, encore plus. Vers la Vélorution Générale.

Olivier, tu manqueras mais on se souviendra.

Delphine

 


O! Je n'oublierai jamais ces incroyables longues balades sur les tall bike (les girafes comme tu les appelais), 
ces virées randonnées dans les pyrénées où pendant l'espace d'un instant tu avais laissé ta hargne vélorutionnaire de côté pour profiter à 100% du moment présent, 
ces deux jours que tu as passé à placarder d'affiches le quartier pour retrouver mon chat...et tellement d'autres bons souvenirs!
Je ne pourrai jamais effacer de ma mémoire ton rire et ton sourire.
car derrière tes coups de gueule à n'en pas finir, se cachait un coeur d'une infinie tendresse et générosité.
Je suis tellement heureuse d'avoir croisé ta route et d'avoir pédalé un ptit bout de chemin à tes côtés.
à t'tal l'heure
Au! 

 


On ne se connaissait pas ou trop peu, croisé aux rencontres de l'HC, mais je suivais assidument ses écrits...
Ce sont la personne et toutes ses réflexions qui vont me manquer.
Aussi peu soit-il, vous avez le soutien d'un anonyme nantais à vélo, ses pensées affectueuses et solidaires.

 


Monsieur Vélo a changé de canal d'existence ! 

Monsieur anti-automodébiles est sorti de nos vies !
Monsieur prêt à tout - même a risquer sa vie pour des Causes importantes pour lui, à fait un dernier tour de piste !
 
Il faudrait retrouver la date à laquelle Mix'art-Myrys , squattait l'ancienne préfecture rue de Metz !
Un jour, je vois une affiche - Exposition sur le Vélo - nous y sommes allés avec un copain :
c'est là que j'ai eu l'honneur de connaître Le Yaourteur ,,,,,,
 Olivier nous a raconté son aventure avec un ancien ministre de l'intérieur ,,, un certain Sarko !
 
Dés lors, j'ai suivi Olivier dans ses pérégrinations, de squat en squat - 
pas pour lui, mais les autres : il hébergeait des gens sans logement !
Puis, de nouveau Mix'art aux Ponts Jumeaux - là, il officiait dans une très longue remorque de camion !
Il était en pétard, car la Vélorution méritait mieux !!!
 
De fil en aiguille, ils ont fini par trouver l'ancien garage auto - rue Bénézet - 
Il y avait plein de monde qui le suivait, notamment Christophe et Pascal (un autre) 
qui voulait créer un espace de gratuité - Olivier inflexible n'en voulait pas : c'est que pour les vélos -
 
Alors, les deux sont partis ouvrir un autre squat à Bonnefoy - en 2012 - Sloly ( c'était sur les lieux d'un Speedy)
Ils m'ont invité à participer à l'aventure ===
c'était génial au début, mais j'ai vite déchanté lors j'ai vu le tas de lettres de l'huissier !!!!  
 Nous logions des familles, un copain à moi sans logement.....
..............................puis l'expulsion sans ménagement !
 Allez dehors, tout le monde !     Propriété Privée oblige -    C'est pas à vous !!!!!
 
Revenons à La Vélo (sont surnom ) 
 Monsieur Vélorution dans ses oeuvres :   Olivier nous pondait une feuille A3 ( il était très cultivé, le bougre !!!) 
 grande feuille, mais petits caractères d'imprimerie,,,,,,,,placardée partout en ville,,,,que celui ou celle qui a tout 
lu jusqu'au bout, se lève - je reste assise, trop de mots, le tournis de pleins de phrases - 
 
Bon, j'arrête là !  
S'il vous plait, ceux et celles qui ont des souvenirs avec Mister Vélo Man - prennent leur clavier d'assaut - 
c'est le moment - même pour dire vos griefs, vos ras-le -bol , ETC...  
 
Bises joueuses et joyeuses - 
 
Il vit sur un autre canal de vie - comme un changement de chaîne de télé - 
Il nous voit et nous écoute - 
Hello Olivier, regarde dans mon coeur !          ***Maguy***